Principes d'investissement

La technologie aidera à résoudre nos problèmes énergétiques. L'urgence posée par le changement climatique et les besoins énergétiques des régions les plus pauvres du monde exigent un programme mondial dynamique en faveur de l'innovation énergétique à émissions nulles. Ce nouveau modèle prendra la forme d'un partenariat public-privé entre les gouvernements, les institutions de recherche et les investisseurs. Scientifiques, ingénieurs et entrepreneurs peuvent inventer et mettre à l'échelle les technologies innovantes qui limiteront l'impact du changement climatique tout en fournissant une énergie abordable et fiable à tout un chacun. Le système actuel composé de la recherche fondamentale, d'investissements dans les énergies propres, de cadres réglementaires et de subventions est incapable de mobiliser des investissements suffisants dans les solutions énergétiques qui changent la donne pour l'avenir. Nous ne pouvons pas attendre que le système passe par les cycles habituels pour changer.

Le fondement de ce programme doit être constitué de grands engagements de financement en faveur de la recherche fondamentale et appliquée. C'est là que les gouvernements jouent le rôle principal, car eux seuls ont le mandat nécessaire pour protéger les intérêts publics et disposent des ressources et des mécanismes pour ce faire. L'on sait que l'investissement public dans la recherche peut mener à la création d'industries qui feront progresser le bien commun et sont entraînées par des capitaux privés. Nous avons déjà été témoins de grands succès, notamment avec des programmes de recherche publique dans les domaines de l'espace, de la défense, de la technologie et de la recherche médicale, semant les germes de la créativité privée qui a à son tour mené à nombre des innovations qui définissent notre mode de vie actuel. L'on assiste à un renouveau de la volonté politique en cette direction, avec des augmentations majeures des financements publics dans la recherche énergétique fondamentale et appliquée, qui peut mener à des percées technologiques pour notre avenir énergétique. Cependant, ces financements publics en faveur des énergies propres sont tout simplement trop bas à l'heure actuelle pour relever les défis auxquels nous sommes confrontés.

Bill Gates Note

Le système actuel composé de la recherche fondamentale, d'investissements dans les énergies propres, de cadres réglementaires et de subventions est incapable de mobiliser des investissements suffisants dans les solutions énergétiques qui changent la donne pour l'avenir. Nous ne pouvons pas attendre que le système passe par les cycles habituels pour changer.

Quant à la recherche publique, elle s'avère insuffisante. C'est pourquoi nous devons y ajouter les talents et les ressources de grands investisseurs qui disposent d'une certaine expérience pour stimuler l'innovation depuis les laboratoires de recherche jusqu'aux marchés. Le secteur privé peut construire des entreprises, évaluer le potentiel de succès et prendre les risques qui conduiront à la dissémination d'idées innovantes dans le monde entier. Mais dans l'environnement commercial actuel, l'équilibre entre risque et rétribution pour l'investissement initial dans les systèmes énergétiques potentiellement transformateurs a peu de chances de passer les tests du marché des investisseurs providentiels ou de capital-risque – tout du moins pas avant que les principes économiques sous-jacents du secteur de l'énergie évoluent davantage en direction des énergies propres. L'expérience indique que même les idées les plus prometteuses se heurtent à des défis redoutables en matière de commercialisation et à une « vallée de la mort » quasi infranchissable entre concept prometteur et produit viable que ne peuvent relier ni les financements publics, ni les capitaux privés traditionnels. Cet échec collectif peut être résolu en partie par une filière de recherche publique fortement intensifiée, liée à un autre type d'investisseur privé, engagé à long terme vis-à-vis des nouvelles technologies et disposé à consacrer à cette entreprise un capital-risque d'une souplesse et d'une patience considérables. Un tel investisseur sera certainement motivé en partie par la possibilité de rendements robustes sur l'investissement à long terme, mais aussi par l'impératif d'une transition énergétique. Le succès de cette entreprise constituera la preuve économique nécessaire à l'économie des énergies propres conventionnelles dictées par le marché dont l'avenir de notre planète a besoin.

Nous nous sommes engagés à faire notre part et à répondre à ce besoin en capital en nous réunissant au sein d'une nouvelle coalition. Nous constituerons un réseau de capitaux privés engagés vis-à-vis de la création d'une structure qui permettra à des décisions informées d'aider à accélérer le changement pour l'avenir énergétique poussé dont notre planète a besoin. Pour réussir, il faut un partenariat entre recherche publique plus poussée disposant d'une structure transparente et exploitable visant à évaluer ces projets en toute objectivité et investisseurs du secteur privé engagés et disposés à soutenir les idées innovantes nées de la filière de recherche publique.

Ensemble, nous nous centrerons sur les entreprises émergentes qui ont le potentiel de créer un avenir énergétique à émissions de carbone quasi nulles apportant une énergie fiable et abordable à tout un chacun. Nous investirons selon quelques principes d'investissement centraux :

  • Un investissement précoce.

    Les idées les plus transformatrices naissent d'institutions de recherche et il existe un immense manque de capitaux pour lancer ces idées à leur sortie du laboratoire sur le chemin de la commercialisation. Nous ferons preuve de souplesse dans notre approche de l'émergence, apportant capitaux d'amorçage, providentiels et de catégorie A, dans l'espoir qu'une fois le risque éliminé, les capitaux commerciaux traditionnels prendront la relève.

  • Un investissement élargi.

    D'où les meilleures idées viendront pour faire passer le monde à un avenir énergétique à émissions quasi nulles, nous ne le savons pas. C'est pourquoi nous investirons dans toute une série de secteurs :

    • a. Génération et stockage d'électricité

    • b. Transports

    • c. Usages industriels

    • d. Agriculture

    • e. Efficacité des systèmes énergétiques.

  • Un investissement audacieux.

    Nous sommes à la recherche de valeurs exceptionnelles à la fois dans le développement de technologies novatrices ET dans les innovations qui permettent aux technologies existantes d'être sensiblement plus efficaces, plus échelonnables ou moins chères. Dans les deux cas, le facteur clé de différentiation doit être une voie crédible en direction d'une évolutivité rapide, apportant une énergie abordable au plus grand nombre sans pour autant taxer de manière excessive les ressources essentielles, notamment en matière d'aménagement du territoire.

  • Un investissement judicieux.

    L'un des défis du financement efficace dans ce domaine est le manque de profondeur en termes de revue et d'analyse techniques de la science et de la technologie sous-jacentes permettant de guider les décisions en matière d'investissement. Pour y remédier, nous travaillerons avec une coalition des esprits les plus brillants au monde, en partenariat avec de grandes institutions, tant publiques que privées, de manière à guider la prise de décisions en matière d'investissement.

  • Un investissement conjoint.

    Le fondement de ces innovations viendra sans aucun doute des filières de la recherche publique ; c'est la raison pour laquelle nous concentrerons nos investissements sur les pays qui se sont engagés à élargir les leurs en participant à l’initiative internationale baptisée Mission Innovation, ceux-là mêmes qui s'engagent avec sérieux à utiliser les deniers publics en toute intelligence pour accélérer le rythme de leur secteur national de l'innovation tout en aidant le monde à trouver des solutions aux graves problèmes que posent le changement climatique, les coûts élevés de l'électricité et la volatilité des prix de l'énergie.

Au cours de l'année à venir, nous œuvrerons de concert pour mettre au point des mécanismes efficaces et créatifs de manière à analyser les investissements potentiels nés de la filière de recherche, à créer des instruments de placement permettant de faciliter ces investissements et à élargir la communauté des investisseurs qui se joignent à nous dans cet effort.

Notre identité

Mukesh Ambani

Mukesh Ambani

Chairman and Managing Director, Reliance Industries Limited

India

John Arnold

John Arnold

Co-chair, Laura and John Arnold Foundation

United States

Marc Benioff

Marc Benioff

Founder, Chairman and CEO, Salesforce.com

United States

Jeff Bezos

Jeff Bezos

Founder and CEO, Amazon

United States

HRH Prince Alwaleed bin Talal

HRH Prince Alwaleed bin Talal

Chairman of the Board of Trustees, Alwaleed Philanthropies

Saudi Arabia

Richard Branson

Richard Branson

Founder, Virgin Group

United Kingdom

Ray Dalio

Ray Dalio

Founder, Bridgewater Associates

United States

Aliko Dangote

Aliko Dangote

Founder and Chief Executive, Dangote Group

Nigeria

John Doerr

John Doerr

General Partner, Kleiner Perkins Caufield & Byers

United States

Bill Gates

Bill Gates

Co-chair, Bill & Melinda Gates Foundation

United States

Reid Hoffman

Reid Hoffman

Founder, LinkedIn and Partner, Greylock

United States

Chris Hohn

Chris Hohn

Founder, The Children's Investment Fund

United Kingdom

Vinod Khosla

Vinod Khosla

Founder, Khosla Ventures

United States

Jack Ma

Jack Ma

Executive Chairman, Alibaba Group

China

Patrice Motsepe

Patrice Motsepe

Founder and Executive Chairman, African Rainbow Minerals (ARM)

South Africa

Xavier Niel

Xavier Niel

Founder, Iliad Group

France

Hasso Plattner

Hasso Plattner

Co-founder and Chairman, SAP

Germany

Julian Robertson

Julian Robertson

Founder and Chairman, Tiger Management

United States

Neil Shen

Neil Shen

Founding Managing Partner, Sequoia Capital China

China

Nat Simons and Laura Baxter-Simons

Nat Simons and Laura Baxter-Simons

Co-founders, Prelude Ventures

United States

Masayoshi Son

Masayoshi Son

Founder, Chairman and CEO, SoftBank Group Corp.

Japan

George Soros

George Soros

Chairman, Soros Fund Management LLC

United States

Tom Steyer

Tom Steyer

Businessman, Philanthropist, and President, NextGen Climate

United States

Ratan Tata

Ratan Tata

Chairman Emeritus, Tata Sons

India

Meg Whitman

Meg Whitman

CEO, Hewlett Packard Enterprise

United States

Zhang Xin Pan Shiyi

Ms. Zhang Xin and Mr. Pan Shiyi

Co-founder and CEO, SOHO China
Chairman, SOHO China

China

Mark Zuckerberg and Dr. Priscilla Chan

Mark Zuckerberg and Dr. Priscilla Chan

Founder, Chairman and CEO, Facebook
Pediatrician and CEO, The Primary School

United States

University of California

University of California

Office of the Chief Investment Officer

United States

En savoir plus dans la salle de presse